• English
  • Français
  • Deutsch

Nicaragua

Organisation: SWISSAID, PCaC Jucuapa, PCaC San Dionisio, PCaC Darío et PCaC Odesar
Location: 4 sites au nord du Nicaragua

Démarche du projet:
- Amélioration de la sécurité alimentaire et des standards de vie pour les populations locales
- Promotion d'agriculture écologique et protection des eaux
- Transmission des connaissances sur le changement climatique et du rôle de l’agriculture et de la sylviculture pour la réduction des émissions de CO2

Lutte contre la pauvreté et le changement climatique à travers d'une agriculture bio

Le Nicaragua est le deuxième pays le plus pauvre d’Amérique latine et l’impact du changement climatique s’y ressent fortement. Il y aura de plus en plus d’ouragans et de tempêtes tropicales. La pauvreté répandue et l’augmentation des problèmes liés au changement climatique ont également un impact négatif sur la qualité de vie et sur l’environnement. L’agriculture, premier chaînon du développement, est le secteur le plus touché par le changement climatique. Ce sont les petites exploitations agricoles qui sont le plus touchées.
Pour entraver ce développement, la collaboration avec SWISSAID est préconisée. Grâce à ce projet, la sécurité alimentaire des petits agriculteurs devrait être assurée et leur standard de vie amélioré. Le projet tend à augmenter la productivité agricole, tout en prenant en compte les menaces climatiques. Agricultrices, agriculteurs et jeunes gens apprennent les techniques de l’économie agricole et les mettent en pratique.
Grâce à cela, ils diminuent leurs émissions de gaz à effet de serre (en particulier CO2 et CH4) et protègent leurs bassins versants. A tous les niveaux, y compris politique, les connaissances sur le changement climatique et le rôle de l’agriculture et de la sylviculture sont transmises et accompagnées d’actions concrètes.
Avec le passage à une agriculture biologique, les émissions de CO2 seront diminuées. Les experts de Care for Climate ont calculé ce potentiel de mitigation du CO2.

Globalement ce projet apporte les améliorations suivantes::
• Réduction des émissions de CO2 par l’abandon d’engrais et de pesticides chimiques, ainsi que par l’amélioration du tapis humique.
• Efficacité écologique et économique augmentée, grâce à la diminution d’apport externe (engrais et pesticides chimiques et semences génétiquement modifiée). Ceci amène des économies financières, énergétiques et écologiques, et améliore par la même l’alimentation des familles avec des produits plus sains.
• Amélioration de la fertilité du sol et utilisation durable des ressources en eau.
• Production locale de semence adaptée aux conditions écologiques et climatiques.
Jusqu’à 1600 famille d’agriculteurs profiteront de ce projet. Pour les réductions d’émission de CO2 SWISSAID et Care for Climate proposent des bons de compensation de CO2, pour obtenir des fonds supplémentaires pour la promotion de projets agricoles biologiques et favorables au climat.

Informations: www.swissaid.ch/fr/arbres-fruitiers-changement-climatique

Intéressé/e par notre engagement? Nous nous en réjouissons. Participez et soutenez notre projet social de développement durable par un don de CHF 20.- par tonne de CO2 que vous émettez (en Suisse, nous en sommes à une moyenne de 12.5 t/pers et année).

* En référence à „Enhances top soil carbon stocks under organic farming“, Andreas Gattinger, Adrian Müller, Matthias Haeni, Colin Skipper, Andreas Fliessbach, Nina Buchmann, Paul Mäder, Matthias Stolze, Pete Smith, Nadia El-Hage Scialabba, and Urs Niggli PNAS October 30, 2012