• English
  • Français
  • Deutsch

Agriculture écologique à Vidharba (Inde)

Adaptation aux changements climatiques grâce à l’agriculture écologique, Maharashtra (Inde)

Organisation: SWISSAID, Centre indien pour une agriculture durable (CSA) en Inde
Situation: Région de Vidharba, Maharashtra (Inde)

Champ du projet:
- Promotion de l'action et du savoir dans les domaines de l'eau et de l'alimentation
- Mesures d'hygiènes et développement des énergies renouvelables
- Formation

Adaptation aux changements climatiques grâce à l’agriculture écologique, Maharashtra (Inde)

Le projet d’agriculture écologique dans la région de Vidharba (état de Maharashtra) a pour but premier d’améliorer les conditions de vie difficiles des fermiers. Un deuxième objectif est la réduction des émissions de gaz à effet de serre liés à l’agriculture.
A cause du changement climatique, cette région souffre d’un manque de précipitations. Afin d’assurer la production alimentaire, une gestion de l’eau, adaptée aux faibles ressources, doit être mise en place. A Vidharba, une des régions les plus pauvres d’Inde, les fermiers essaient par eux-mêmes d’atteindre ces objectifs. Ce projet mise sur différentes mesures pour lutter contre les effets néfastes des changements climatiques.
SWISSAID fournit aux fermiers des semences biologiques modernes, limitant l’utilisation de produits chimiques. Avec l’instauration d’une agriculture biologique, une diminution des émissions de CO2 est attendue.
Afin de soutenir ce projet, Care for Climate a calculé ces réductions d’émissions de CO2. Sa mission principale est de contrôler au mieux comment le CO2 se fixe dans le sol, en fonction de la nature de ce dernier et de la manière dont il est cultivé.
Les calculs montrent qu’en pratiquant une agriculture biologique, il est possible de diminuer les émissions de gaz à effet de serre.
Tout cela est réalisé en vue de certifier le projet comme diminuant les émissions de CO2.
Globalement, ce projet fournit les améliorations suivantes:
• réduction des émissions de CO2
• pratiques plus écologiques puisque l’utilisation des pesticides est diminuée
• santé des fermiers mieux préservée car soumise à moindres risques
• diminution des besoins en eau.
L’ETHZ et l’Institut de recherche pour l’agriculture biologique (FiBL) contrôlent l’efficacité des mesures, mais l’instauration d’une formation sur place devrait être mise sur pied.
Une étudiante a été chargée de vérifier sur le terrain l’efficacité de ces mesures. Dans le cadre de son travail de master, elle a examiné si cette réduction pouvait s’intégrer sur le marché des compensations d’émissions de gaz à effet de serre et si d’autres projets similaires pourraient être réalisés, ceci afin d’apporter un soutien financier aux agricultrices et agriculteurs de cette région.
Ce projet de recherche a été rendu possible grâce au soutien du FiBL et de l’ETHZ.
Se basant sur cette recherche, SWISSAID et le Centre indien pour une agriculture durable (CSA) vont déterminer dans quelle mesure l'agriculture écologique diminue les émissions de gaz à effet de serre dans ce projet spécifique. SWISSAID et Care for Climate désirent proposer cette certification sur le marché des compensations CO2 et ainsi récolter des fonds pour des projets d’agriculture écologique. Care for Climate désire également soutenir les changements nécessaires dans la pratique agronome par des donations directes.

Variétés traditionnelles: anciennes semence, nouveau succès

Avec des semences anciennes et robustes de riz et de céréales, des paysannes et paysans indiens se prémunissent contre l’instabilité du climat. Ces variétés anciennes sont aussi avantageuses du point de vue financier. Cependant, beaucoup de paysannes et paysans doivent d‘abord «se casser le nez», avant de convertir leurs cultures. Un paysan racontait qu’après des inondations durant 5 jours, il n’avait plus aucun grain dans les enveloppes et les épis étaient cassés. Il avait investi beaucoup d'argent pour acheter des semences et soigner son champ. Maintenant, il se retrouvait devant un champ vide, alors qu'autour de lui les champs étaient encore verts. Pourquoi cela ? En effet, contrairement à lui, ses voisins avaient planté des semences traditionnelles qu'ils avaient reçues de Kusum Misra, militante pour les semences. Cela les a sauvés.

Pour plus d’informations: https://www.swissaid.ch/fr/inde-anciennes-semences-nouveau-succes
Désirez-vous vous engager avec Care for Climate? Cela nous réjouit ! Virez dès à présent 20.- CHF par tonne de CO2eq que vous émettez (en Suisse, nous en sommes à une moyenne de 12.5 t/pers et année).
Email: info@careforclimate.ch

ETH Blog Climat